Maroc : Lancement des activités des Organismes de placement collectif immobilier

Le ministère marocain de l’économie et des finances et l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) ont procédé, ce mardi à Rabat, au lancement effectif des activités des Organismes de placement collectif immobilier (OPCI)

Les OPCI pourront désormais exercer en toute légalité leurs activités au Maroc et ce dans le but de développer et de renforcer le marché des capitaux dans le Royaume.

Ce lancement intervient suite à l’entrée en vigueur du cadre juridique régissant ces véhicules d’investissement réglementés et la promulgation de la réglementation nécessaire au démarrage effectif de cette activité.

Les OPCI sont un dispositif supplémentaire de la stratégie du Royaume de diversification de ses instruments financiers au service des investisseurs, entreprises et épargnants, dans un cadre réglementaire strict.

Avec ce coup d’envoi, le Maroc rentre dans le club très sélect des pays qui ont adopté les OPCI. «Le Maroc est aujourd’hui le 38ème pays à mettre en place un régime pour les véhicules d’investissement immobilier, le 3ème en Afrique et le 1er de la région», a déclaré Nezha Hayat, Présidente de l’AMMC.

«L’introduction de ce nouvel instrument dans notre pays s’inscrit dans le cadre des actions entreprises par les pouvoirs publics en vue de mobiliser l’épargne longue et de l’orienter vers le financement de l’investissement », a-t-elle expliqué.

Avec l’adoption des OPCI, le pays pose ainsi un nouveau jalon dans sa stratégie de modernisation et d’adaptation de ses instruments financiers aux standards internationaux.

«Les premiers agréments des évaluateurs immobiliers des actifs des OPCI ont été délivrés par le Ministère, et ceux des sociétés de gestion le seront dans les prochains jours», a annoncé le ministre marocain de l’économie et des finances, Mohammed Benchaaboun.

Notons que le lancement du nouvel outil financier s’est fait lors d’une conférence qui a permis de présenter le cadre législatif et réglementaire régissant les OPCI mais aussi de discuter des opportunités de financement et de placement ouvertes par cet instrument sur le marché des capitaux marocains.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.