La Sénégalaise des Eaux «SDE» saisit la Cour suprême contre le groupe français «Suez»

La Sénégalaise des eaux (SDE) ne veut pas lâcher prise dans son combat contre le groupe français Suez, au sujet du marché de la distribution d’eau au Sénégal.

Elle a annoncé, lundi dans un communiqué, la saisie de la Cour suprême du Sénégal pour contester l’attribution à Suez de ce marché, après le rejet de ses recours par l’Autorité de régulation des marchés.

«Déterminée à faire respecter les règles de transparence dans l’intérêt des consommateurs et des populations, la SDE annonce la saisie de la Cour suprême du Sénégal et envisage même d’autres recours internationaux, indique le communiqué.

En d’autres termes, la SDE désapprouve la décision du Comité de Règlement des Différends de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) qui a rejeté, fin mai, son recours en annulation de l’attribution provisoire au groupe français, du contrat pour la gestion de l’eau dans le pays.

Le groupe Suez avait remporté ce contrat provisoire le 22 octobre 2018, l’autorisant à fournir pendant 15 ans de l’eau dans les zones urbaines et péri-urbaines du Sénégal. L’attribution du contrat avait été confirmée le 16 avril dernier par le ministère de l’Hydraulique qui avait jugé la proposition de Suez plus intéressante d’un point de vue technique.

Pour avoir proposé un prix exploitant plus bas pour le mètre cube (286,9 FCFA contre 298,5 FCFA pour Suez), la SDE estime que le verdict du Comité de Règlement des Différends ne respecte pas le droit du Sénégal, ni, non plus, le code des marchés publics et le dossier d’appel d’offres lancé en juin 2017.

Pour la Sénégalaise des Eaux, cet appel d’offres prévoyait qu’après la qualification technique des candidats, le choix du vainqueur devait se porter sur le moins disant.

En vue de maximiser ses chances d’obtenir gain de cause, la SDE a sollicité aussi l’intervention des bailleurs de fonds, notamment la Banque Européenne d’Investissement (BEI), l’Agence Française de Développement (AFD) et la Banque Mondiale (BM), qui se sont impliquées dans la réforme du secteur de l’eau au Sénégal.

A propos de © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.