La Monusco devrait fermer huit de ses bureaux en RDC avant fin juin

La Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monusco) s’apprête à fermer pour des contraintes budgétaires, au courant de ce mois de juin, huit des bureaux qu’elle compte en RDC, principalement à la partie ouest du pays.

Ce processus de fermeture, qui signe la fin du contrat pour 764 employés dont 532 nationaux, a été entamé depuis le 22 avril dernier. Le personnel visé est celui concerné par les droits de l’homme, les affaires politiques ou encore la communication. Les effectifs militaires ne sont pas touchés.

La Monusco assure que toutes les activités ont déjà cessé dans les bureaux concernés. Pour rappel, la mission de l’ONU avait choisi de réduire son personnel dans l’Ouest du pays en vue de se recentrer sur l’Est où sévit l’essentiel des groupes armés qui s’activent en République démocratique du Congo.

Ces annonces ne sont pas les bienvenues pour la société civile et l’opposition qui estiment que certaines villes, où des antennes de la mission onusienne sont fermées, sont également victimes des violences.

Mercredi 26 juin, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, à l’unanimité, une nouvelle résolution qui prévoit la reconduction des sanctions contre la RDC jusqu’au 1er juillet 2020.

Ces sanctions incluent un embargo sur les armes destinées aux groupes armés opérant dans ce pays, une interdiction de voyager à certaines hautes personnalités congolaises et le gel de leurs avoirs.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.