Le Botswana lance  le projet «Climate Smart Agriculture»

Le Botswana  a lancé un projet baptisé «Climate Smart Agriculture» visant une agriculture respectueuse du climat comme nouvelle méthode pour  atteindre la sécurité alimentaire et atténuer les effets du changement climatique.

La porte-parole du ministère du Développement agricole et de la Sécurité alimentaire, Rebecca Fatima Keeme a déclaré qu’il faut adopter la nouvelle méthode d’agriculture pour atténuer les effets de l’agriculture.

Parrainé par le ministère du Développement agricole et de la Sécurité alimentaire et le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et le Programme des petites subventions (SGP, ce projet basé sur la méthode « Climate Smart Agriculture » est appliquée par le travail de conservation du sol, le travail réduit ou minimum du sol.

Dans le cadre de ce projet, le Botswana organisera des ateliers dans tout le pays afin de convaincre les agriculteurs d’adopter une agriculture respectueuse du climat. Ainsi, ils commenceront par de petites parcelles expérimentales, en les séparant les unes des autres.

Le Botswana a l’intention de convaincre les agriculteurs d’envisager de changer leurs méthodes de culture, ce qui a été facilité par le fait qu’ils soient très conscients des impacts du changement climatique dans leurs localités.

Fin juin, le Botswana s’est aussi engagé à inciter davantage de nationaux à occuper une place importante dans l’économie faunique du pays, selon le président Mokgweetsi Masisi.

S’adressant à des journalistes à Gaborone, la capitale, Masisi a déclaré que le Botswana qui a participé au Sommet économique sur la faune sauvage au Zimbabwe, pays voisin, a décidé de placer ses citoyens au centre de son économie faunique.

«Nous avions perdu toute assurance envers les communautés dans l’économie de la faune. Nous allons continuer à impliquer nos communautés, et cela sera guidé par notre principe de concertation », a promis le chef de l’Etat.

Selon lui, il est important que les systèmes gouvernementaux garantissent les droits de toutes les communautés partageant un habitat avec la faune.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.