La conférence au sommet du TAC entre la Côte d’Ivoire et le Burkina  devient biennale

La conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso se tiendra désormais tous les deux ans, selon un communiqué final, mercredi à Ouagadougou, au terme de la 8ème  édition de cette rencontre.

Selon le communiqué, la Conférence au sommet se tiendra désormais tous les deux ans, après la 9ème édition prévue en 2020 en Côte d’Ivoire.

Seuls les comités de suivi et de supervision du TAC vont continuer à se rencontrer chaque année de façon alternative en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, selon les conclusions de la huitième édition de la conférence au sommet du TAC, dont les travaux ont été clôturés en présence des présidents ivoirien Alassane Ouattara et burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

Cette année, la 8e Conférence a été marquée par la tenue d’un Conseil conjoint de gouvernement le mardi 30 juillet, d’un Conseil des ministres conjoint le lendemain mercredi, présidé par les Présidents Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kaboré.

Les Présidents Kaboré et Ouattara et leurs gouvernements devaient « se pencher sur l’état de mise en œuvre des décisions et recommandations prises lors de la 7e édition du Tac à Yamoussoukro, et adopter de nouveaux projets en vue de renforcer la coopération ivoiro-burkinabè» indique une note du ministère des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire.

Le texte renseigne aussi que des journées culturelles ivoiro-burkinabè, qui «constituent une occasion pour vivifier la culture des deux peuples, qui partagent ensemble la même histoire, avec au programme une foire gastronomique, une exposition-vente, des prestations artistiques et des projections cinématographiques», devait être au menu de la rencontre.

Ils ont également signé de nouveaux accords portant, entre autres, sur l’orpaillage et la circulation des enfants à travers les deux pays.

Lancé le 29 juillet 2008 à Ouagadougou, le Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso réunit chaque année, depuis 2009, alternativement en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, les experts, les gouvernements et Chefs d’Etat des deux pays. Son objectif est de garantir la stabilité et la prospérité dans les deux pays.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.