La Gambie nomme un ministre de la Défense après une vacance de 22 ans

Le chef d’Etat gambien, Adama Barrow, a désigné hier jeudi 22 août, Sheikh Omar Faye au poste de ministre de la Défense, dans le cadre d’un remaniement ministériel, annonce un communiqué présidentiel.

Pendant 22 ans pratiquement, la Gambie était sans ministre de la Défense. Sous l’ancien régime, c’était le président Yahya Jammeh lui-même qui cumulait ce portefeuille. Son successeur, Adama Barrow élu en décembre 2016, a continué à assumer les charges de ce département avant de nommer ce jeudi à sa tête, Omar Faye.

Sheikh Omar Faye était ambassadeur de la Gambie aux Etats-Unis sous le règne de Jammeh, après avoir occupé le poste de chef de la communication du cabinet du président, puis ministre de la Jeunesse et des Sports.

Les relations avec Jammeh s’étaient refroidies lorsque Faye l’avait exhorté en décembre 2016, de reconnaître sa défaite électorale face à Adama Barrow et à céder le pouvoir.

Toutefois, la personne de Faye ne fait pas l’unanimité. Un défenseur gambien des droits humains, Madi Jobarteh, tout en saluant la désignation d’un ministre de la Défense, a estimé que « le choix » de cette personnalité «est un important pas en arrière» si l’on tient compte du fait qu’il a été un «soutien clé de la dictature en Gambie».

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.