L’armée de la RDC affirme avoir abattu le chef des FDLR

L’armée de la République démocratique du Congo (RDC) a annoncé avoir « neutralisé » le commandant des rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), Sylvestre Mudacumura, dans la nuit de mardi à mercredi, à l’est du pays.

« Sylvestre Mudacumura a été neutralisé de manière définitive par notre armée. Il a été abattu dans la nuit de mardi à mercredi dans le groupement Bwito, à Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu », a annoncé le général Léon-Richard Kasongo, porte-parole de l’armé.

Le mouvement rebelle FDLR, opposé au pouvoir de Kigali, avait été créé par des Hutu rwandais réfugiés dans l’est de la RDC après le génocide des Tutsi au Rwanda de 1994. Ses militants sont régulièrement accusés de violences meurtrières contre les civils dans les zones qu’ils contrôlent à l’est du pays.

Mudacumura était recherché par la justice internationale, poursuivi pour crimes de guerre commis en RDC entre 2009 et 2010. Il était visé depuis juillet 2012 par un mandat d’arrêt émis par la Cour pénale internationale (CPI). D’autres anciens combattants du mouvement sont également dans le viseur de cette juridiction.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.