La transformation des économies africaines, au menu des réflexions du WPC 2019 

Les travaux de la 12ème édition de la World Policy Conference (WPC) prennent fin ce lundi 14 octobre à Marrakech qui s’était fixée pour objectifs de contribuer à promouvoir un monde plus ouvert, plus prospère et plus juste.

Ayant fait le déplacement à la ville ocre du Royaume du Maroc, le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a saisi l’occasion pour revenir sur la problématique de la transformation des économies africaines, soulignant la nécessité d’une transformation structurelle des économies africaines pour créer des emplois au profit des jeunes et réduire la pauvreté dans le continent.

« L’Afrique dispose de bases solides pour devenir l’un des piliers majeurs de la croissance et de la prospérité mondiale», a estimé Coulibaly, mettant en avant le taux de croissance actuel en Afrique qui est supérieur à la moyenne mondiale, avec 3,5% en 2017 et 2018, 4% projeté pour 2019 puis 4,1% en 2020.

Soulignant par ailleurs que le continent a deux défis majeurs à relever, le chef du gouvernement ivoirien a cité la création massive d’emplois, en particulier pour les jeunes, qui représentent près de 70% des populations africaines, et la réduction de la pauvreté.

Pour lui, la transformation structurelle des économies africaines doit forcément passer par le développement accéléré de l’industrie africaine, très peu compétitive en raison des coûts de facteurs de trop et de la taille relativement faible des marchés.

Amadou Gon Coulibaly a également invité les dirigeants à mettre fin à la montée du protectionnisme suscité par les différentes guerres commerciales, estimant qu’il s’agit d’une nouvelle menace qui risque de freiner l’essor économique de l’Afrique, en plus du terrorisme auquel le continent doit faire face.

Fondé en 2008, la World Policy Conference offre un espace de réflexion et de dialogue essentiel autour des grands enjeux de la gouvernance mondiale, tout en permettant de développer des liens durables.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.