Maroc/touristes scandinaves décapitées : peine de mort confirmée pour les assassins

La justice marocaine a confirmé ce mercredi en appel, la peine de mort pour les trois assassins de deux touristes scandinaves, décapitées en décembre dernier au nom de l’organisation terroriste Etat islamique (EI).

Il s’agit d’Abdessamad Ejjoud, un marchand ambulant de 25 ans qui avait avoué avoir organisé l’expédition meurtrière avec deux compagnons, Younes Ouaziyad, un menuisier de 27 ans, et Rachid Afatti, 33 ans, qui avait filmé la scène.

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, campaient toutes les deux dans les montagnes du Haut-Atlas (sud) quand elles étaient tombées dans le piège de ces présumés jihadistes. Elles étaient parties au Maroc pour les vacances de Noël.

Le tribunal antiterroriste de Salé qui a confirmé la peine de mort, a aussi alourdi de la perpétuité à la peine capitale la peine d’un quatrième homme, Abderrahim Khayali, 33 ans.

Tous les quatre principaux suspects sont également condamnés à verser deux millions de dirhams (190.000 euros) de dédommagement aux parents de Maren Ueland.

Cependant, le tribunal a refusé la demande de la famille de Louisa Vesterager Jespersen, qui réclamait 10 millions de dirhams (930.000 euros) à l’Etat marocain pour sa «responsabilité morale».

D’autres peines prononcées à l’encontre de 19 accusés, allant de 5 à 30 ans de prison, ont été confirmées mercredi. En tout, elles sont 24 personnes, dont un Hispano-Suisse, qui ont été jugées en lien avec ces meurtres dont le principal motif d’inculpation étant la «constitution de bande en vue de commettre des actes terroristes».

Au Maroc, la peine capitale est toujours prononcée, même si un moratoire de fait est observé depuis 1993. Son abolition anime les débats parmi ses partisans, mais ne fait pas encore l’unanimité dans le pays.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.