Afrique du Sud : Ford condamné à 2 millions d’euros d’amende pour des véhicules défaillants

Le constructeur automobile américain Ford a écopé d’une amende de 2 millions d’euros après l’embrasement de plusieurs véhicules du modèle Kuga causé par un problème de refroidissement du moteur Les autorités sud-africaines ont annoncé, ce vendredi 29 novembre, que.

Plus précisément, une quarantaine d’incendies avaient eu lieu dans le pays suite à un problème de refroidissement d’un moteur de 1,6L de cylindrée. Ce problème avait conduit le groupe à rappeler près de 5.000 Kuga en janvier 2017, selon son communiqué publié à ce sujet. Ces modèles avaient été fabriqués entre décembre 2012 et février 2014 à Valence, en Espagne.

La goutte qui avait fait déborder le vase c’était particulièrement l’affaire d’un homme brûlé à vif, en 2015, au volant d’un modèle Kuga. Jusque-là, sa famille qui avait porté l’affaire devant les tribunaux pour réclamer justice n’a pas encore obtenu gain de cause, le constructeur niant toute responsabilité dans ce drame.

Des clients, victimes de ce dysfonctionnement enregistré par la marque, avaient saisi la commission nationale du consommateur (NCC). Celle, ayant la tâche de gérer les différends entre consommateurs et entreprises, avait reçu en tout 160 plaintes en lien avec cette affaire.

La NCC avait ainsi diligenté une enquête qui avait conclu que Ford avait « agi de façon illégale en distribuant des véhicules Ford Kuga » qui étaient pourtant équipés d’un « système de refroidissement défaillant ».

Cet organe a préconisé des compensations de 50.000 rands (3.000 euros) pour chacun des propriétaires de véhicules mis en cause. Ces derniers auraient déjà obtenu des dédommagements de la part du constructeur.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.