Le roi du Maroc félicite le nouveau président algérien et appelle à l’ouverture d’une nouvelle page 

Le roi du Maroc, Mohammed VI, a adressé dimanche un message de félicitations au nouveau président algérien, Abdelmjid Tebboune, vainqueur de l’élection présidentielle du 12 décembre dernier, tout en appelant à l’ouverture d’une nouvelle page dans les relations entre les deux pays.

Le souverain marocain a exprimé ses « sincères félicitations et vœux de plein succès» au nouveau locataire du palais Al Mouradia, dans ses hautes fonctions, rapporte l’Agence de presse marocaine «MAP».

Dans son message, le Roi Mohammed VI a réitéré également son vœu de voir s’ouvrir une nouvelle page de négociations avec l’Algérie. « SM le Roi réitère également son précédent appel pour ouvrir une nouvelle page dans les relations entre les deux pays voisins, sur la base de la confiance mutuelle et du dialogue constructif», ajoute la MAP.

A différentes occasions, le roi du Maroc a fait part de la disposition de Rabat de dialoguer de manière directe et franche avec Alger, pour résoudre les différends qui minent les relations bilatérales entre les deux pays voisins.

Les rapports entre Rabat et Alger ne sont plus au beau fixe depuis plusieurs années à cause de la position du pouvoir algérien dans le conflit du Sahara. La frontière entre les deux pays est fermée depuis 1994, tandis que la dernière rencontre entre leurs chefs d’Etat remonte à 2005.

Abdelmadjid Tebboune, 74 ans, a été élu dès le premier tour du scrutin présidentiel, en recueillant 58,15% des suffrages, selon les résultats officiels. Cinq candidats étaient en lice pour briguer la magistrature suprême.

En attendant la réaction du nouveau régime algérien à la sollicitation de Rabat, Tebboune a tendu la main, dans sa première conférence de presse, au mouvement de protestation (Hirak).

« Je suis prêt à dialoguer directement avec le Hirak et la personne qu’ils choisiront pour parler et ce, afin d’éclaircir de nombreux points et de restaurer la confiance des uns envers les autres et la bonne volonté de chacun. Nous devons, avec Dieu pour témoin, construire une nouvelle Algérie », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.