La Guinée lance un mégaprojet du réseau de la fibre optique

Le gouvernement guinéen a lancé un mégaprojet de Réseau Dorsale Nationale à Fibre Optique de Guinée (Backbone National) sur une distance de 4.000 km, pour un coût de 238 millions de dollars US.

Il s’agit du deuxième projet dans le cadre de la fibre optique dont le câble a atterri sur les côtes de Conakry en 2012.

Ce mégaprojet ultramoderne est confié au consortium chinois Huawei, spécialisé dans la fourniture de services et d’équipements technologiques, qui va le concrétiser en joint-venture avec le gouvernement guinéen.

Il sera cofinancé par Exim Bank China qui débourse la somme de 214 millions de dollars et par l’Etat guinéen avec une enveloppe de 24 millions de dollars, soit respectivement 90% et 10% du budget global alloué à ce projet.

Les travaux autour de cette Dorsale Nationale à Fibre Optique ont été officiellement lancés en début de semaine à Conakry, par le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana.

Le projet consiste à mettre en place, entre autres, des infrastructures de la fibre optique et un centre de traitement et de captage de données numériques et technologiques.

A travers cette entreprise technologique de grande envergure, la Guinée entend doter le pays de systèmes performants et rapides d’accès aux services des télécommunications avec des coûts bas. Les bénéficiaires du projet seront non seulement les secteurs d’activités dans leur diversité, mais aussi l’ensemble des foyers des Guinéens.

Conakry compte se servir aussi de cette bande large optique pour relier son pays au reste de la sous-région ouest-africaine.

La société Huawei Technologie Guinée SA a deux ans pour exécuter le projet qui nourrit déjà des espoirs dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.