Le Maroc classé 2ème client arabe de la BERD

Dans la région Sud et Est de la Méditerranée(SEMED), qui englobe 6 pays arabes, le Maroc se retrouve être le deuxième client de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

En 7 ans, la banque européenne a investi plus de 10 milliards d’euros dans la région SEMED, dont 20% sont allés au Maroc, indique la BERD précisant que «le Maroc a capté environs 2 milliards au profit d’une soixantaine de projets. Environs 55% des financements dans le pays sont allés au secteur privé».

Le Maroc, membre fondateur de la BERD, maintient son statut de deuxième client de la Banque dans la région SEMED qui compte outre le Maroc, l’Egypte, la Jordanie, le Liban, la Tunisie et la Palestine.

La BERD a annoncé dans un ce communiqué, la nomination de Mme Heike Harmgart, comme nouvelle Directrice générale de la BERD pour la région, précisant qu’elle compte accélérer ses investissements dans le Royaume selon une approche de proximité.

En plus de son siège à Casablanca, la Banque européenne a ouvert un bureau à Tanger en septembre 2017 et un autre à Agadir au courant de ce mois de décembre.

Selon la BERD, son portefeuille actif au Maroc est estimé à 1,035 milliard d’euros. « La moitié concerne des projets d’infrastructures, 35% l’industrie, le commerce et l’agro-industrie. Les 15% restants portent sur des financements accordés aux banques locales. Il s’agit notamment de lignes de crédit, facilitant le commerce ou soutenant le développement des TPME», explique la banque européenne.

Ces fonds sont «destinés à soutenir la croissance des petites et moyennes entreprises, à promouvoir les agro-industries, à développer les infrastructures et les services locaux, et à encourager les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, ainsi que l’essor des marchés financiers locaux», souligne la BERD.

Dans la région SEMED, l’Egypte demeure le premier bénéficiaire des investissements de la BERD avec 5,32 milliards d’euros destinés à financer une centaine de projets.

Arrive en troisième position la Jordanie avec 1,42 milliard d’euros pour 46 projets. La Tunisie, elle, se classe quatrième client pour avoir bénéficié de 876 millions d’euros au profit de 16 projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.