La Côte d’Ivoire sur la voie de se doter d’un système d’assurance maladie pour tous

La Côte d’Ivoire est officiellement passée dans la seconde phase d’édification de son système de « couverture médicale universelle » que le Président Alassane Ouattara espère voir entrer en vigueur courant 2015.

Instaurée par une loi votée en mars pour la mise en œuvre d’un système national obligatoire de couverture du risque maladie, le processus conduisant à la mise en place effective de cette assurance maladie a commencé ce mardi, avec l’opération d’inscription des futurs assurés.

Le Président Ouattara qui s’est fait enrôler le premier, pour donner l’exemple, exhorte ses compatriotes à se faire inscrire massivement. Pour lui, cette couverture constitue un dispositif important de sa politique sociale, tout en réitérant sa conviction que « les personnes en bonne santé travaillent plus et la nation en tire ainsi un bénéficie certain ».

Basée sur le concept des « soins pour tous », cette couverture du risque maladie vise à faciliter à l’ensemble de la population ivoirienne et non ivoirienne vivant en Côte d’Ivoire, un accès équitable aux soins de santé de qualité.

La loi votée en mars prévoit un système à deux régimes. Le régime contributif par lequel les assurés s’acquittent d’une cotisation de 1000 FCFA par mois, et un régime non contributif qui touche les démunis et pour lesquels l’Etat prévoit de payer à la caisse des assurances quelque 49 milliards de FCFA par an.

C’est depuis plusieurs années que le peuple ivoirien s’est vu promettre par les divers gouvernements précédents l’instauration d’une assurance maladie pour tous. L’espoir a été fort avec l’adoption en 2001 d’une première loi d’assurance maladie universelle qui est restée dans les cartons. Cette loi a été abolie par l’adoption en mars 2014 de la nouvelle loi qui vient de passer en deuxième phase avec l’enroulement des assurés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.