La Côte d’Ivoire enregistre son premier décès atteint de coronavirus

La Côte d’Ivoire a enregistré dimanche son premier décès parmi les patients contaminés par le coronavirus, a annoncé dimanche le ministre de la santé Eugène Aka Aouélé, lors d’un bilan quotidien consacré à la pandémie.

Vingt-cinq nouveaux cas de contaminations au Covid19 ont été officiellement enregistrés dimanche pour un total de 165 cas. Ce nombre a été presque multiplié par sept en une semaine puisque le bilan de dimanche dernier faisait état de 25 cas.

Le ministère ivoirien de la Santé et de l’hygiène publique annonce 300 nouveaux lits d’hospitalisation pour contenir le Coronavirus (Covid-19) en cas d’explosion de la maladie, précisant avoir instauré des check-points sanitaires aux alentours du Grand Abidjan.

«Ces 300 autres lits sont pour palier à l’insuffisance du service des maladies infectieuses du Centre hospitalier universitaire (CHR) de Treichville », dans le Sud d’Abidjan, l’actuel centre d’accueil des cas contaminés au Covid-19, a dit Mamadou Samba, directeur général de la Santé en Côte d’Ivoire.

Il a fait savoir qu’en cas de débordement des centres hospitaliers d’Abidjan, d’autres centres hospitaliers de l’intérieur du pays seront sollicités. Abidjan devrait disposer, au total, autour de 450 lits d’accueil des malades.

En pleine crise de Coronavirus, la plateforme des syndicats du secteur de la santé et des syndicats associés donnent un ultimatum de 72 heures au gouvernement afin qu’il pallie le manque de matériel sinon le personnel soignant assurera seulement le service minimum dans les prochaines heures.

La Plateforme déclare avoir «constaté un manque criant de matériels élémentaires depuis les ESPC au niveau 3 de notre système sanitaire dans la plupart de nos structures depuis le début de cette crise, l’absence de cartographie des sites de quarantaine et des structures sanitaires disposant de respirateurs, une insécurité du système sanitaire et un circuit du patient non défini ». «Les agents engagés ne sont pas motivés dans cette lutte contre la pandémie Covid-19», a déclaré, Docteur Didier Séka.

Ce dernier plaide également pour l’instauration des primes de risques sanitaires et de motivations particulières pour les agents de santé engagés dans la lutte contre le Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.