Le G5 Sahel sollicite l’annulation de la dette africaine par l’UE

Les dirigeants du G5 Sahel ont demandé à l’Union européenne (UE) une « annulation pure et simple de la dette africaine » en vue d’aider les pas endettés à faire face aux impacts sanitaires et économiques de la pandémie du Covid-19.

En réaction à cette demande, le président du Conseil européen, Charles Michel a déclaré que «nous sommes convenus de mener le débat sur cette demande au sein de l’Union européenne et avec d’autres partenaires internationaux», ajoutant qu’une « nouvelle réunion sera organisée dans les trois mois sous forme de vidéoconférence pour faire le point ».

La demande a été faite mardi lors d’une visioconférence entre des responsables européens et des dirigeants du G5 sahel (Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie et Tchad), consacrée à la situation sécuritaire au Sahel et au Covid-19.

A cette occasion, l’Union européenne a accordé un financement de 194 millions d’euros aux pays du G5 Sahel dédiée au renforcement de leurs forces de sécurité.

« Nous avons annoncé 194 millions d’euros additionnels pour renforcer les forces de sécurité et de défense intérieure et accélérer le redéploiement de l’Etat et la délivrance de services de base dans les zones fragiles », a écrit sur son compte Twitter, le chef de la diplomatie européenne, l’Espagnol Josep Borrell, qui a pris part à la réunion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.