Madagascar annonce son premier décès dû au Covid-19

Madagascar a enregistré un premier décès consécutif au Covid-19 samedi 16 mai, selon une déclaration faite à la télévision le lendemain par le porte-parole du centre de commandement opérationnel anti-Covid-19, Hanta Vololontiana.

Il s’agit, selon ce dernier, d’un gardien de parking dans un hôpital de la ville de Toamasina (est du pays), âgé de 57 ans, qui souffrait de diabète et d’hypertension artérielle avant d’être infecté par le coronavirus.

C’est le premier cas qui succombe à la maladie, depuis que le virus a été détecté il y a deux mois sur l’île de l’Océan Indien qui en est actuellement à 304 cas, dont 114 guérisons. Deux autres patients seraient dans un état grave et le reste est en traitement.

Selon le président malgache, Andry Rajoelina, intervenant également à la télévision dans le cadre d’une interview, le patient décédé n’aurait pas bénéficié du traitement du Covid-Organics en raison de son état de santé qui était profondément détérioré.

Il a annoncé, dans la foulée, la création d’un nouveau laboratoire d’analyses médicales « 100 % malagasy » et d’une industrie pharmaceutique qui devraient être inaugurés avant la fête nationale, marquant le 60e anniversaire de l’indépendance le 26 juin prochain.

Rajoelina continue à défier l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a mis en garde, à plusieurs reprises, contre l’adoption du Covid-Organic avant sa soumission à des tests pour s’assurer de son efficacité.

Cette potion malgache, à base d’Artémésia aurait guéri plusieurs malades à Madagascar, c’est la preuve qu’elle est efficace, selon le chef d’Etat malgache.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.