L’insécurité alimentaire touche plus de 2 millions de personnes au Burkina Faso

Le gouvernement burkinabé a annoncé jeudi que plus de deux millions de personnes sont actuellement touchées par l’insécurité alimentaire à travers ce pays du Sahel, frappé par la sécheresse et en proie à des violences jihadistes qui ont entraîné des déplacements massifs de ses populations.

Dans un compte rendu, le conseil des ministres qui a adopté ce jeudi, un plan de 25 milliards de FCFA (38 millions d’euros) de soutien aux populations vulnérables, estime que durant la période allant de juin à août 2020, «2.151.970 personnes réparties dans toutes les régions (du Burkina) seront en insécurité alimentaire sévère».

En outre, «137.175 personnes dans les régions du Sahel, du Centre-Nord, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun, pourraient tomber en situation d’urgence alimentaire» dans ces zones sèches et très touchées par les attaques jihadistes, a alerté le gouvernement.

En termes de «réponses urgentes», le gouvernement prévoit une assistance alimentaire aux personnes vulnérables, le soutien à la production agricole et animale, la prévention, la prise en charge des enfants de moins de 5 ans malnutris et le soutien à l’approvisionnement en eau potable, précise le texte.

Le Gouvernement a également adopté une politique multisectorielle de nutrition couvrant la période 2020-2029, en vue d’« améliorer l’état nutritionnel des populations, en particulier les femmes, les enfants et les groupes vulnérables».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.