L’UEMOA baisse sa croissance à 2,6% pour 2020

L’Union économique et monétaire Ouest Africaine (UEMOA) qui avait projeté un taux de croissance économique de l’ordre de 6,6% pour l’année 2020, prévoit désormais un taux de 2,6% en raison de la pandémie de Covid-19, d’après un communiqué du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), publié mardi 23 juin.

« Pour l’ensemble de l’année 2020, les prévisions réalisées par la Banque centrale tablent sur un taux de croissance économique de l’Union de 2,6%, contre une prévision initiale de 6,6% », déclare le document diffusé après la deuxième réunion ordinaire du CPM au titre de l’année 2020.

Le comité explique que « cette décélération de l’activité économique est surtout imprimée par le secteur tertiaire, dont la contribution à la croissance a baissé de moitié par rapport au trimestre précédent, reflétant ainsi les premiers impacts de la propagation de la pandémie, notamment dans les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, des transports et du commerce ».

Après avoir fait constater que le PIB de l’Union a « progressé en glissement annuel de 3,3%, au premier trimestre 2020, après 6,5% un trimestre plus tôt », le Comité a expliqué que « cette décélération de l’activité économique est surtout [causée] par le secteur tertiaire, dont la contribution à la croissance a baissé de moitié par rapport au trimestre précédent ».

La pandémie de Covid-19 aurait « fortement impactée » l’exécution des budgets des Etats membres de l’UEMOA sur les trois premiers mois de cette année. En effet, relève le communiqué, « les gouvernements ont engagé des plans de riposte qui se sont traduits par une baisse des recettes et une hausse des dépenses entraînant une aggravation du déficit budgétaire ».

L’UEMOA est constituée du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo, des pays qui ont pour monnaie commune le Franc CFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.