Un groupe d’experts de l’ONU et de l’UE en visite en Centrafrique

La République de la Centrafrique reçoit ce mardi 10 Février, la visite d’un groupe expert venant des Nations Unis et de l’Union Européenne pour une analyse de la situation humanitaire qui prévaut dans ce pays depuis plusieurs années.

C’est ce lundi 09 que le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires avait annoncés la visite de ce groupe d’expert.

Il est conduit conjointement par la chef-adjointe de l’humanitaire de l’ONU, Kyung-wha Kang, le directeur des opérations du service d’aide humanitaire et de la protection civile de la Commission européenne, M. Jean-Louis de Brouwer et le rapporteur spécial de l’ONU sur les droits des personnes déplacées en Centrafrique, Dr Chaloka Beyani.

La délégation visitera des sites de déplacés pour y rencontrer des familles comme les Peulh de Yakolé au nord-ouest du pays, afin de tenter d’évaluer l’ampleur de la crise et de diagnostiquer leurs besoins prioritaires.

Elle rencontrera ensuite de hauts responsables du gouvernement, des représentants de l’ONU localement installé, des ONG, des chefs religieux et des donateurs pour promouvoir la paix et la sécurité auprès des acteurs compétents aux niveaux local, régional et international.

Car il convient de souligner que la crise que connait la Centrafrique a vraiment causé une insécurité et augmenter des attaques sur des civils et des humanitaires l’on se rappel ces enlèvements notamment, l’humanitaire française, l’employé de l’Onu et celui du ministre de la Jeunesse et du sport qui n’a d’ailleurs pas encore été relâché.

Une visite justifiée alors pour un pays qui a déjà plus de 438 000 personnes déplacées et près de 2,7 millions de personnes dans le besoin immédiat d’aide d’urgence.

En fin de visite et de travail, l’on connaitra lors d’une conférence le 14 février prochain les conclusions et recommandations de ces experts qui poursuivront leur visite au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.