Centrafrique : Sept rebelles tués à Bria dans les combats contre les forces internationales

Sept membres de l’ex-Séléka, la rébellion centrafricaine, ont été tués lors des combats qui les ont opposés contre les forces internationales qui les  délogeaient des bâtiments publics qu’ils occupaient, a indiqué jeudi à Bangui la Mission des Nations Unies pour la Centrafrique (MINUSCA). Une dizaine de blessés ont aussi été enregistrés, a ajouté la MINUSCA dans son communiqué.

Les combats pour la reprise des édifices officiels dans la ville de Bria dans le nord de Centrafrique ont été très violents, selon les populations de cette ville. La MUNISCA avait faite face mardi à l’hostilité des ex-Séléka qui ne voulaient pas quitter les logements, et qui avaient en plus ouvert le feu sur les troupes de la MUNISCA et les forces françaises de la mission Sangaris.

Le porte-parole de la MUNISCA Hamadoun Touré a par ailleurs annoncé l’arrestation de 20 rebelles ex-Séléka. Il a également indiqué qu’aucune victime n’a été enregistrée du côté des forces internationales.

Le calme est revenu depuis mardi dans la ville de Bria. Plusieurs sources sur place indiquent cependant que les ex-rebelles mis en déroute par les forces internationales auraient rejoint un autre groupe des ex-Séléka basé à Kaga Bandoro.  Les miliciens en débande affirment maintenant préparer une contre-attaque à l’endroit des forces internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.