Centrafrique : L’ONU encourage le gouvernement à rétablir son autorité dans le pays  

Une experte de l’Organisation des Nations Unies (ONU) Marie-Thérèse Keita Bocoum, en visite en Centrafrique, a exhorté vendredi les autorités du gouvernement de transition de Bangui à poursuivre leurs efforts de rétablissement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire centrafricain. L’experte de l’ONU a souhaité que l’administration publique, la police et la gendarmerie se déploient le plus rapidement possible dans les villes qui ont été des théâtres des affrontements militaires.

Mme Keita Bocoum s’est dit satisfaite des initiatives prises par les autorités  qui instituent les consultations de base permettant aux Centrafricains de s’exprimer sur l’avenir de leur pays. Elle vient de réaliser en RCA une mission d’évaluation de la situation des droits de l’Homme dans le pays. « Je déplore que les groupes armés continuent à opérer sur une grande partie du territoire et à terroriser les populations », a-t-elle déclaré, appelant le gouvernement de transition à appliquer les mesures de lutte contre l’impunité.

L’experte de l’ONU reste cependant préoccupée sur la situation encore très mitigée des musulmans dans le pays. « La minorité musulmane ne peut toujours pas prendre pleinement part à la vie du pays et promouvoir la cohésion sociale et la réconciliation », a-t-elle affirmé.

Mme Keita Bocoum a aussi souhaite l’implication des forces internationales  au côté du gouvernement de transition dans cette phase de rétablissement de l’autorité de l’Etat. Mardi dernier les casques bleus de l’ONU appuyés par les blindés des forces françaises de Sanagris ont d’ailleurs délogé  de force dans la ville de Bria des bâtiments officiels les rebelles de l’ex-Séleka qui y exerçaient une administration parallèle. L’affrontement a fait sept morts. Selon l’ONU, cette opération doit se poursuivre dans les autres villes encore sous occupation des rebelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.