Sénégal : Un emprunt obligataire de la ville de Dakar bloqué par le gouvernement

Le gouvernement sénégalais a bloqué un emprunt obligataire de 20 milliards de dollars dont devrait bénéficier la mairie de Dakar la capitale, évoquant des « raisons techniques ». Le maire de Dakar Khalifa Sall a jugé non-valables les arguments techniques avancés par le gouvernement pour surseoir ce projet de financement.

Dans le cadre de ses activités de développement, la ville de Dakar devrait contracter en ce mois de mars un emprunt auprès de la fondation américaine Bill Gates, l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) et la Banque mondiale. Interpelé à l’Assemblée nationale sur le blocage ainsi constaté, le Premier ministre sénégalais Mahammed Dionne a expliqué que l’emprunt était bloqué à cause des raisons techniques. Le gouvernement s’inquiète en effet du niveau d’endettement très élevé de la municipalité de Dakar.

S’expliquant devant le conseil municipal, le maire socialiste de Dakar Kahlifa Sall a fustigé les arguments avancés par le Premier ministre. Il s’est dit gêné du fait que tous les partenaires à cet emprunt sont déjà engagés à accordés les financements nécessaires à sa ville. Etonné, le maire de Dakar a rappelé que « l’Etat nous avait donné son avis de non objection ».

D’autres membres du conseil municipal pensent que l’Etat ne devrait pas bloquer l’emprunt. Mais il lui revient de vérifier la nature de contrat que les services municipaux passent avec des partenaires étrangers. Des observateurs prêtent depuis longtemps des intentions à Khalifa Sall de se représenter à la prochaine présidentielle. Et donc chaque acte qu’il pose ou lorsque le gouvernement le contrarie, il se passe pour une victime. « Ce qui n’est pas le cas », a souligné Ibrahima Fall, un conseiller municipal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.