CENTRAFRIQUE : l’ONU augmente l’effectif de sa force pour les prochaines élections présidentielles

Le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé ce jeudi 25 mars d’augmenter le nombre des Casques bleus de la mission des nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) en prévision des prochaines élections dans le pays.

Approuvant et suivant les recommandations que lui a faites le Secrétaire général Ban Ki-moon, dans une lettre qui date du 3 février 2015 adressée à son président, le conseil autorise une augmentation des effectifs de 750 militaires, 280 policiers et 20 agents pénitentiaires.

Cette augmentation du nombre de ses personnels permettra à la mission de déployer un bataillon d’infanterie et deux unités de police constituées supplémentaires, ce qui porterait le nombre d’unités de police constituées à 10, comme initialement prévu afin de continuer à combattre la menace persistante contre la paix et la sécurité.

Dans la décision adoptée ce jeudi à l’unanimité de ses 15 membres, le Conseil de sécurité prie alors le Secrétaire général Ban Ki-moon, de suivre de près l’évolution des effectifs. Surtout à quelques mois avant des élections présidentielles et législatives prévues en juillet et aout prochains.

M.Ban Ki-moon avait aussi souligné dans sa lettre que la situation dans le pays demeurait instable entre les groupes anti-balaka et des éléments de l’ex-Séléka, ajoutant que la MINUSCA n’avait plus assez d’effectifs a déployer en dehors de la capitale Bangui, surtout vers le nord-est du pays, bastion de l’ex-Séléka.

Avec l’augmentation décidée ce jeudi, l’effectif de la force onusienne autorisé sera donc porté désormais à 10750 soldats et plus de 2000 policiers afin ses unités de réserve réagissent avec rapidité à d’autres situations de crise. Rappelons que cette force a pris le relais le 15 septembre dernier suite a départ de la force africaine (MISCA).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.