Economie et sécurité au menu de la visite de Manuel Valls au Maroc

La coopération dans le domaine sécuritaire et en matière de lutte contre le terrorisme ont figuré en bonne place de la visite, jeudi au Maroc, du premier ministre français Manuel Valls, qui a insisté sur les relations « spéciales » existant entre Paris et Rabat.

La collaboration entre les services de sécurité marocains et français, perturbée en 2014 par une « brouille diplomatique », s’est avérée indispensable, notamment à la suite des attentats terroristes de janvier en France. Manuel Valls a tenu à expliquer, à cette occasion, que sa visite au Maroc scellait la reprise du « cours normal » de relations très étroites.

La coopération dans ce domaine inclut également la lutte contre la radicalisation des jeunes et la formation à un islam ouvert et tolérant. Dans ce sens, plusieurs étudiants français poursuivent des cours au Maroc dans un institut de formation d’imams et de prédicateurs.

Cet établissement, ouvert aux étudiants aussi bien marocains qu’étrangers, dispense les principes de l’ouverture et de la tolérance prônés par l’islam. Le rite malékite pratiqué au Maroc, où le roi est en même temps le chef spirituel de la communauté musulmane (Amir Al Mouminine) favorise, en effet, un islam indulgent et respectueux des autres.

Parallèlement, Manuel Valls a souligné l’importance de la coopération économique bilatérale, expliquant que Paris comptait demeurer «le premier partenaire du Maroc dans tous les domaines et développer ce partenariat d’exception». La France est le premier partenaire économique et commercial du Maroc, malgré un léger recul enregistré au cours des dernières années au profit de l’Espagne.

A ce sujet, le premier ministre français a tenu à préciser que « la coopération économique entre les deux pays n’a pas reculé, et nous allons même la renforcer ». Manuel Valls a cité l’exemple du groupe Renault-Maroc, dont l’usine de Tanger a produit 227.000 véhicules en 2014 pour une capacité annuelle installée de 340.000 véhicules.

D’autres domaines de la coopération économique bilatérale seront abordés lors d’un colloque qui lui sera dédié à Paris le 28 mai, a annoncé Manuel Valls qui a été reçu durant sa  courte visite par le roi Mohammed VI et a eu des entretiens avec son homologue marocain, Abdelilah Benkirane.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.