Les Shebab attaquent un convoi de l’AMISOM au sud de la Somalie

Les combattants des milices armées somaliennes Shebab ont tué dimanche, au moins trois soldats et brûlant deux véhicules d’un convoi de la Force de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), dans une embuscade tendue dans le sud de la Somalie, a annoncé l’émissaire de l’organisation panafricaine, Maman Sidikou.

Ce dernier a condamné dans un communiqué, cette lâche embuscade menée contre un convoi de troupes dans la région de Lower Shabelle au sud du pays, entre les campements militaires de Lego et Balidogle.

Maman Sidikou a assuré que les «vaillants soldats » de l’UA « ont livré un rude combat durant lequel trois d’entre eux ont perdu la vie, tandis que d’autres ont été blessés », ajoutant que « le sang de nos frères ne coulera pas en vain ».

L’attaque a été aussitôt, revendiquée par un porte-parole des Shebab, qui précise que lors de cette embuscade tendue près de la ville de Lego (Sud de la Somalie), deux véhicules de la force africaine ont été détruits et cinq soldats ont été tués.

Selon des habitants de Lego, plusieurs dizaines d’hommes lourdement armés ont attaqué le convoi de l’UA, qui a répliqué à l’arme lourde.

Le porte-parole des Shebab, Abdulaziz Abu Musab a également précisé que les soldats visés sont issus du contingent burundais de l’AMISOM à laquelle participent également des troupes originaires de Djibouti, d’Éthiopie, du Kenya et d’Ouganda.

La milice armée, qui tente de renverser le gouvernement en place à Mogadiscio, a été chassée de ses principaux bastions par la force de paix africaine et l’armée somalienne. Néanmoins, les Shebab continuent à leur donner du fil à retordre en prenant pour cibles, les bases et les convois de l’AMISOM ainsi que des représentants et des dirigeants politiques fidèles au régime somalien.

Les milices armées somaliennes étendent leurs actes de représailles aux pays membres de l’AMISOM, dont le Kenya voisin, où un dernier attentat contre une université, avait fait 148 morts, dont 142 étudiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.