Cameroun : Tradex ouvre son capital au Suisse Geogas

Désormais actionnaire de Tradex à hauteur de 26 %, le trader suisse Geogas aidera la filiale de la Société nationale des hydrocarbures (SNH) à développer son pôle gazier, notamment par la construction d’infrastructures.

C’est un partenariat vieux d’une décennie qui se consolide. Fournisseur jusque-là de Tradex en gaz butane, le trader suisse Geogas vient d’entrer dans le capital de la société camerounaise via l’acquisition de 26 % des parts auprès de certains actionnaires (dont le nom n’a pas été dévoilé). La prise de participation avait été approuvée en décembre dernier par le conseil d’administration de la filiale de la Société nationale des hydrocarbures (SNH) du Cameroun.

Cette entrée dans l’actionnariat s’avère décisive pour l’avenir du groupe camerounais. « L’un des axes stratégiques du développement de Tradex est d’accroître la distribution du gaz, rappelle son directeur général, Jean Perrial Nyodog. Cette arrivée nous aidera donc à bâtir les infrastructures nécessaires. »

Dans une économie camerounaise où la majorité des ménages utilise encore du bois de chauffe, la consommation du gaz domestique constitue une niche avec un énorme potentiel. « La demande annuelle se situe autour de 85 000 tonnes métriques, ce qui est très faible comparé à des économies africaines de même niveau où elle tourne autour de 200 000 tonnes métriques », constate Jean Perrial Nyodog.

Créé en 1979, Geogas est spécialisé dans la distribution et le négoce international de gaz de pétrole liquéfié. Basé à Genève, le groupe dispose d’une flotte d’une quarantaine de navires et assure un réseau de distribution couvrant cinq continents, des Amériques au Japon, en passant par l’Afrique de l’Ouest et la Méditerranée. Après la Côte d’Ivoire où il est présent au tour de table de la Société africaine d’entreposage de produits pétroliers (SAEPP), aux côtés de Petro Ivoire et Total, le trader gazier renforce sa présence sur la côte ouest-africaine.

De son coté, Tradex est devenu le deuxième marketer du Cameroun en une quinzaine d’années. À ce jour, il dispose de 22 % de part de marché et développe depuis peu son pôle gazier. Cela s’est traduit par l’arrivée en 2013 des bouteilles de gaz de marque Tradex. Présent aussi au Tchad et en Centrafrique, le groupe camerounais dispose à ce jour de 76 stations-services et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de près de 270 milliards de F CFA (411 millions d’euros) en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.