Terrorisme : démantèlement d’un réseau de recrutement en Espagne et au Maroc

Les autorités espagnoles et marocaines ont mené conjointement mardi une opération antiterroriste de grande envergure qui a abouti à l’interpellation de quatorze présumés recruteurs de l’organisation terroriste Etat Islamique (EI).

Dans une déclaration faite mardi par le ministère de l’Intérieur espagnol, les autorités ibériques ont annoncé le démantèlement, grâce à la collaboration des forces marocaines, de ce réseau de recrutement qui s’activait dans plusieurs régions d’Espagne et du Maroc.

Les quatorze individus, soupçonnés d’enrôler de nouvelles recrues pour le compte de l’Etat Islamique en Syrie et en Irak, ont en partie été arrêtés dans la localité espagnole de San Martin de la Vega, située dans la banlieue de Madrid. Au Maroc, où leur réseau était plus étendu, les autorités nationales ont procédé à des arrestations dans cinq différentes villes du royaume : Casablanca, Fez, Al Hoceima, Driouech et Nador.

Dans son communiqué, le ministère de l’intérieur Espagnol a affirmé que les personnes arrêtées dans le cadre de cette opération font partie d’un réseau spécialement crée pour attirer et envoyer des combattants étrangers pour rejoindre les rangs de l’organisation terroriste Daech dans la région syro-irakienne sous son contrôle. Sans donner davantage de détails, le ministère de l’Intérieur espagnol a précisé que cette opération anti-terroriste se poursuit toujours à l’heure actuelle.

Pour beaucoup, cette précision signifie que l’intégralité du réseau de recrutement djihadiste n’a pas encore été démantelée. Les forces spéciales des deux pays pourraient donc annoncer dans les prochains jours l’arrestation d’autres activistes sévissant au Maroc et en Espagne.

Cette nouvelle opération anti-terroriste s’inscrit dans la stratégie d’étroite collaboration qui existe entre le Maroc et l’Espagne. Les deux pays ont en effet déjà mené par le passé des opérations de démantèlement d’organisations terroristes et de groupuscules extrémistes chargés du recrutement et de l’envoi de combattants pour les fronts djihadistes en Syrie et en Irak.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.