Afrique du Sud : le nombre de rhinocéros braconnés en hausse

Le nombre de rhinocéros tués sur le territoire sud-africain est à nouveau en hausse au cours de cette année, avec 749 animaux massacrés par des braconniers de janvier à août contre 716 sur la même période en 2014, a indiqué dimanche la ministre sud-africaine de l’Environnement, Edna Molewa.

« A la date du 27 août 2015, le nombre de rhinos que nous avons perdus à cause des braconniers était de 749 pour l’ensemble du pays, dont 544 dans le seul parc Kruger ». Des propos de Mme Molewa en conférence de presse. Bien que le total de rhinocéros massacrés ait évolué, la ministre de tutelle s’est réjouie du léger recul de ce chiffre en dehors du parc Kruger, soit 205 animaux abattus en 2015 contre 257 un an auparavant.
La montée du phénomène du braconnage est due au prix important de la corne de rhinocéros sur le marché asiatique, laquelle y est de plus en plus prisée ces dernières années du fait des vertus médicinales qu’on lui prête. Plus précisément, le kilo de corne de rhinocéros vaut 55 000 euros (60 500 dollars) en Chine et en Asie du Sud-Est. Pourtant, cette pièce de l’animal est principalement faite de kératine, qu’on retrouve également dans les ongles humains.
Par ailleurs, la ministre Edna Molewa s’est voulue optimiste en affirmant que « 138 braconniers avaient été interpellés depuis le début de l’année » au parc Kruger contre 81 sur la même période 2014. A présent, les rangers du célèbre parc sud-africain disposent de jumelles infrarouge pour tenter de repérer les braconniers qui opèrent de nuit.
L’Afrique du Sud compte encore environ 20 000 spécimens de rhinocéros, soit 80 % de leur population mondiale.

A propos de Pretoria © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.