Madagascar a l’accord de principe du FMI sur sa politique économique et structurelle

Madagascar et le Fonds monétaire international (FMI) viennent de conclure un accord de principe sur un ensemble de politiques économiques et structurelles dans ce pays.

« Ces politiques visent à renforcer les progrès accomplis depuis l’approbation de la précédente Facilité de Crédit Rapide (FCR) par le Conseil d’Administration du FMI au mois de juin 2014 », a déclaré mercredi Marshall Mills, le chef de la mission du FMI, à la fin de sa mission qui s’est déroulée du 9 au 23 septembre à Antananarivo, capitale de Madagascar.

Il s’agit de politiques qui ont pour «  objectifs de maintenir la stabilité macroéconomique, d’améliorer la soutenabilité budgétaire et de la balance de paiements, ainsi que de renforcer davantage les capacités de l’administration »,  a-t-il dit.

Sur la base de ces politiques macroéconomiques et structurelles, les Autorités malgaches et le FMI sont convenus, de surcroît, d’un Programme de Référence, qui couvre la période allant jusqu’à fin Mars 2016  a ajouté M. Mills.

« La mise en œuvre réussie de ce Programme consolidera la stabilité et la viabilité économique et financière de Madagascar et contribuera à catalyser l’aide extérieure. Elle jettera les bases d’un accord au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC) » a expliqué le chef de mission.

Le bureau du FMI à Madagascar a indiqué dans un communiqué que au titre de l’accord de FCR, Madagascar aura accès à un montant pouvant atteindre 30,55 million de DTS (environ 47,4 million USD).

En tant que pays à faible revenu qui fait face à des besoins de financement urgents, Madagascar dispose de l’accord de financement qui apporte une aide financière rapide sous forme d’un décaissement initial unique.

Madagascar a rejoint le FMI le 25 septembre 1963 et a droit à de crédits d’environ 22 millions de DTS dans son quote-part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.