Côte d’Ivoire : Premier producteur mondial d’anacarde

La Côte d’Ivoire vient de franchir le cap de premier producteur mondial de noix de cajou, a annoncé jeudi Le ministre ivoirien de l’agriculture, Mamadou Coulibaly Sangafowa.

«Notre pays est passé premier producteur mondial de noix de cajou devant l’Inde en 2015 avec plus de 700000 tonnes», a déclaré Sangafowa, à l’occasion de la 2e Journée nationale du Cacao et du Chocolat, qui se tient à Yamoussoukro. Ce rendez-vous marque l’ouverture officielle de la campagne agricole 2015-2016 de cacao.

Le ministre de l’industrie et des mines, Jean-Claude Kassi Brou, avait déjà fait la même déclaration à travers la presse en fin septembre dernier, mais en avançant un chiffre inférieur de 560000 tonnes.

Toutefois, cette position que se targue la Côte d’Ivoire est contestée par certains spécialistes des marchés agricoles qui estiment supérieure la production indienne (autour de 760000 tonnes pour l’année 2015). Mais ils reconnaissent la forte croissance enregistrée par le pays dans la production d’anacarde ces dernières années.

Reste à améliorer le taux de transformation locale qui reste encore très faible, 7% de la production. Les autorités ivoiriennes s’étaient déjà fixées l’objectif d’atteindre un taux de transformation de 15% à 35% en 2016.

Dans son discours, le ministre de l’agriculture a placé les améliorations enregistrées dans le secteur agricole à l’actif du président de la République, Alassae Ouattara. «En moins de quatre ans, notre secteur agricole, sous votre leadership, a renoué avec la croissance faisant ainsi de notre pays, la première puissance agricole sous régionale, voire africaine», a-t-il déclaré à l’adresse du chef de l’Etat, présent à la manifestation.

Mamadou Coulibaly a fait aussi état des filières dans lesquelles le premier rang de la Côte d’Ivoire ne fait guerre de contestations, en Afrique, notamment les filières de la banane dessert, de la mangue, de noix de cola, d’hévéa et d’huile de palme.

«La Cote d’Ivoire du Président Alassane Ouattara (…), a été classée cette année premier pays, en Afrique au sud du Sahara, dont le secteur agricole est le plus dynamique sur les quatre dernières années, devant le Cameroun et le Nigeria», a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.