Centrafrique : La présidentielle et les législatives fixées au 27 décembre

L’Autorité nationale des élections (ANE) en République centrafricaine, a proposé ce lundi un nouveau calendrier électoral fixant au 13 décembre le référendum constitutionnel et au 27 décembre le premier tour des législatives et de la présidentielle.

«Le nouveau chronogramme des élections arrêté par l’ANE est le suivant : le référendum constitutionnel aura lieu le 13 décembre 2015. Le 1er tour de la présidentielle et des législatives est fixé au 27 décembre 2015 et le 2e tour aura lieu le 31 janvier 2016», a annoncé Julius Ngouadé-Baba, le porte-parole de l’ANE.

Si ce calendrier se confirme avec un décret présidentiel, une partie du processus électoral se tiendra donc avant la fin de l’année comme l’avait martelé la présidente de la transition, Catherine Samba-Panza, au début du mois, à la satisfaction de la communauté internationale. Celle-ci s’est, depuis quelques mois, opposée à un troisième round de transition et n’a cessé de faire pression sur les autorités de transition pour la tenue des élections.

Pourtant, repoussées plusieurs fois à cause de l’insécurité persistante dans le pays, ces élections se tiendront malgré tout dans un contexte de tensions, particulièrement dans la capitale, Bangui, où une vague de violences a repris fin septembre après l’assassinat d’un conducteur musulman de moto-taxi.

L’heure est donc à la poursuite des préalables aux scrutins effectifs. L’ANE a invité les électeurs à vérifier leurs noms dans les centres d’enregistrement où ils s’étaient fait inscrire. Deux millions de Centrafricains seraient déjà inscrits sur les listes électorales.

Catherine Samba-Panza qui est sur le point d’achever son mandat (la fin de la transition est prévue au 31 décembre 2015) compte sur les forces internationales et nationales pour assurer la sécurité lors des différents scrutins.

A propos de Bangui © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.