Kenya Airways en phase de redressement se sépare de 7 Boeing

La compagnie aérienne Kenya Airways, procèdera à la vente de cinq avions de type Boeing 777, tandis que deux Boeing 777-200ER ont été cédés début janvier, à la compagnie américaine Omni Air International.

Ces ventes entrent dans le cadre d’un plan de redressement préconisé par le cabinet McKinsey & Co qui a été mandaté pour accompagner le transporteur kenyan dans ce chantier, imposé en quelque sorte par les autorités monétaires kenyanes.

La mise en œuvre de ce plan de redressement devrait intervenir au cours des 18 prochains mois, selon le directeur général de Kenya Airways, Mbuvi Ngunze. Le plan prévoit 24 mesures parmi lesquelles la réduction des coûts opérationnels, la cession d’actifs, la refonte des prix ou encore une optimisation de la trésorerie.

Kenya Airways connaît des difficultés financières massives depuis plusieurs années. Elles sont consécutives à la chute de l’activité touristique au Kenya, causée par une série d’attaques meurtrières perpétrées par des militants islamistes, des Shebab somaliens notamment. Le taux de remplissage des avions a largement diminué, augmentant les pertes et les dettes de l’entreprise.

Outre la vente de quelques uns de ses avions, l’entreprise aérienne prévoit aussi diminuer ses effectifs, après avoir poussé déjà à la à la retraite huit de ses pilotes l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.