Prêt de la BAD pour un axe routier reliant le Kenya et la Tanzanie

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé récemment au Kenya un prêt d’une valeur de 228  millions de dollars destiné à la réhabilitation de 172 km de route entre les villes d’Ahero (Sud-est du lac Victoria) et d’Isebania, situé près de la frontière avec la Tanzanie.

Le projet, dont les travaux qui s’étalent de 2016 à 2019, a pour objectif de faciliter le commerce entre le Kenya et la Tanzanie et à renforcer le corridor routier Sirrari, qui relie le Soudan du Sud à la Tanzanie, en passant par le territoire kenyan.

A terme, ce programme devrait permettre la réduction des coûts du transport entre les villes Isebania et Ahero, mais aussi ouvrir de nouveaux débouchés pour les industries agricoles et les activités de pêche dont l’acheminement des produits vers les centres de consommation sera désormais facilité.

Selon le directeur du Département transports de la BAD, «des transports à moindre coût permettront qu’une plus grande part du prix des marchandises exportées revienne aux producteurs, augmentant ainsi leurs revenus et réduisant la pauvreté».

Dans son communiqué rendu public le 31 mars dernier, la BAD a annoncé que le projet inclus aussi le financement d’autres services parallèles, tels que la construction de trois gares routières ou encore le financement d’un département spécialisé dans les accidents de la route à l’hôpital de Nyabondo qui est situé sur l’axe routier à réhabiliter.

A noter que la BAD finance le projet à hauteur de 81,4 %, le reste étant pris en charge par le Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures (4 %) et le gouvernement kenyan (14,6 %). Le projet lui-même s’inscrit dans le Plan à moyen terme (2013-2017) de la Stratégie de développement du Kenya, de même que dans la politique nationale des transports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.