Air Madagascar sort de sa liste noire de l’Union européenne

Les appareils de la compagnie aérienne nationale de Madagascar sont à  nouveau, autorisés à voler dans le ciel des 28 pays de l’Union européenne (UE).

Cette autorisation est intervenue à la fin de la semaine dernière, pratiquement 5 ans après qu’Air Madagascar avait été placée sur la liste des compagnies aériennes interdites dans l’espace de l’Union Européenne, à la suite d’un rapport d’audit sécuritaire ayant révélé plusieurs failles majeures dans la flotte malgache.

La compagnie nationale malgache figurait sur l’annexe B de la «Safety list» (liste de sécurité), l’obligeant  à affréter des appareils d’autres transporteurs avec leur équipage.

Ce retour dans le ciel européen, annoncé à Bruxelles par la Commission européenne au Transport et à la Mobilité, a été favorisé par des changements opérés au niveau de la compagnie, notamment le changement de deux avions qui opéraient à l’international et la formation du personnel aux standards de sécurité européens.

Il va ainsi permettre à Air Madagascar de reprendre l’exploitation directe de certaines lignes vers des villes européennes comme Paris et Marseille. La compagnie, dont les comptes sont dans le rouge, a enclenché un plan de redressement pour remettre ses comptes à l’équilibre.

Air Madagascar est détenue actuellement à 90% par l’Etat et à 0,2% par Air France. La compagnie dispose d’une flotte de 11 avions et emploie environ 2.000 personnes.

D’autres compagnies aériennes ont bénéficié de cette mesure de sortie de la liste noire européenne, tels «Lion Air» et «Batik Air», deux compagnies indonésiennes. Au total, 216 compagnies aériennes sont encore sous le poids de l’interdiction d’utiliser leurs appareils et leurs équipages dans l’espace aérien européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.