Ecobank enregistre une baisse de 42% au premier semestre 2016

Le groupe bancaire panafricain Ecobank Transational Incorporated (ETI) a accusé une forte baisse, au premier semestre 2016, de -42% de son résultat net part du groupe, à 126,59 millions de dollars. 

«Nos résultats semestriels étaient modestes et ont été réalisés dans un contexte marqué par la mitigation des activités économiques et une incertitude sur les marchés», a déclaré Ade Ayeyemi, le directeur général du groupe, dans un communiqué, commentant les résultats non-audités du groupe, publiés en fin de semaine dernière, à la Bourse d’Abidjan.

Toujours au premier trimestre de cette année, Ecobank a enregistré un produit net de 1,02 milliard de dollars, en léger recul de -5 % sur un an. Par contre, le chiffre d’affaires à taux de change constant est resté relativement inchangé par rapport à l’exercice précédent, tandis que le bénéfice après impôt est en baisse à 152,32 millions de dollars (-38 %).

Comparativement aux pays dans lesquels le groupe bancaire est implanté, c’est particulièrement au Nigeria, son premier marché sur le continent, que les résultats ont répondu de loin aux attentes.

La filiale nigériane d’Ecobank a vu son produit net bancaire chuter de -15% à 381 millions de dollars (hors effets de la dépréciation du naira, le recul est de -12,22%). Son résultat après impôts est en baisse de -51% à 62 millions de dollars. Ce recul a ainsi contribué à environ 68,5% de la chute du bénéfice net du géant bancaire au premier semestre.

Concernant les régions, c’est dans la zone UEMOA que les résultats d’Ecobank ont été plus encourageants. Le produit net bancaire régional y est en hausse de +2% sur un an à 222 millions de dollars et le recul du bénéfice y est moindre (-20% à 50 millions de dollars).

Pour Ade Ayeyemi, qui rassure sur son groupe, le «modèle d’affaires diversifié» et la «stratégie» d’Ecobank «continuent de contribuer positivement aux résultats du Groupe et demeurent une source d’avantage compétitif.»

 

A propos de Abidjan © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.