Maroc : le roi Mohammed VI en visite au Ghana

Deux semaines après le retour du Maroc à l’Union africaine et le discours historique du roi Mohammed VI devant le sommet d’Addis-Abeba, le souverain marocain a entamé jeudi une visite officielle au Ghana, qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée dans plusieurs pays africains.

Des entretiens sont prévus entre Mohammed VI et le président ghanéen Nana Akufo-Addo lors de cette visite, qui sera également marquée par la conclusion de plusieurs accords de coopération. De nombreuses entreprises marocaines sont présentes dans les pays d’Afrique de l’Ouest, notamment en Côte d’Ivoire voisine du Ghana.

Banques, assurances, télécommunications, BTP, industrie pharmaceutique, engrais… sont des secteurs où les marocains sont bien implantés. Toutefois, les relations avec le Ghana restent limitées, en partie à cause de l’appartenance du Ghana à la sphère anglophone de l’Afrique.

Mais il semble bien que le facteur linguistique ne représente plus un obstacle devant la volonté des deux pays de renforcer leurs relations économiques. C’est dans cette perspective qu’un Forum économique maroco-ghanéen a été organisé à la mi-janvier à Accra.

Une quarantaine de chefs d’entreprises marocains, regroupés dans la confédération patronale CGEM, avaient échangé avec leurs homologues ghanéens sur les possibilités de partenariat. Appuyées sur un réseau bancaire et  d’assurances bien implanté en Afrique subsaharienne et en Afrique de l’Ouest, les entreprises marocaines cherchent à aller plus loin dans des partenariats au Ghana.

Les deux parties avaient identifié les potentialités offertes et les nouvelles opportunités qu’offrent les secteurs économiques des deux pays, avaient souligné un chef d’entreprise marocain. Pour lui, le Forum économique de janvier devrait servir de catalyseur à un partenariat durable entre le Maroc et le Ghana.

Après l’étape ghanéenne, Mohammed VI devrait poursuivre son périple africain par des visites en Zambie, en Guinée-Conakry, en Côte d’Ivoire et au Mali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.