La France compte mobiliser les bailleurs de fonds pour soutenir l’économie gambienne

Le chef de l’Etat français, François Hollande, a promis à son homologue gambien, Adama Barrow qui était en visite du 14 au 15 mars en France, de soutenir l’économie de la Gambie, en mobilisant des bailleurs de fonds.

François Hollande a déclaré qu’il appuiera «la mobilisation des bailleurs de fonds pour soutenir le programme économique et financier des nouvelles autorités», d’après un communiqué conjoint, publié ce mercredi 15 mars, à l’issue d’un entretien entre les deux présidents.

Durant son séjour à Paris, le leader gambien a rencontré des entreprises françaises au siège du Medef International, en vue de rassurer les investisseurs potentiels. Il s’est aussi entretenu avec le ministre de l’Economie et des Finances, ainsi qu’avec le directeur de l’Agence française de développement.

Après Paris, Barrow devrait se rendre ce jeudi 16 mars à Bruxelles, où il sera reçu par de hauts dirigeants de l’Union européenne (UE). Avec le changement de ses dirigeants, la Gambie qui profite de sa nouvelle image, essaie d’obtenir, de ses partenaires, des promesses d’aide durables. L’UE s’est déjà engagée, en février dernier, à octroyer à la Gambie, une aide de 225 millions d’euros.

Adama Barrow élu le 1er décembre 2016 a succédé à Yahya Jammeh qui était reproché de  diriger son pays d’une main de fer pendant 22 ans. D’aucuns espèrent voir la Gambie retrouver avec l’élection de son nouveau président, le chemin de la démocratie.

Barrow a déjà annoncé des réformes dans le domaine de la justice, des droits de l’homme et de la sécurité. Son pays entend également lancer une initiative de justice et de réconciliation après les temps d’épreuves vécus sous le régime de Jammeh. Le nouveau leader gambien a annulé récemment la décision de retrait de la Gambie de la Cour pénale internationale (CPI), prise par son prédécesseur. Il a aussi déjà remercié quelques personnages clés de l’ancien pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.