Le Maroc souhaite accueillir les assemblées annuelles du FMI et de la BM

Après le succès enregistré dans l’organisation de la conférence mondiale sur le climat «COP-22» en novembre 2016, le Maroc s’est porté officiellement candidat pour abriter les assemblées annuelles du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque mondiale (BM) prévues en 2021.

Le ministre marocain de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, a séjourné en compagnie d’une délégation de son pays, du 13 et 14 mars à Washington, où il a défendu la candidature du Maroc aux sièges de la BM et du FMI.

Boussaid a mis en exergue les atouts du royaume chérifien, notamment sa stabilité, la performance de son économie, ses garanties en matière de sécurité ou encore ses infrastructures.

Il a également exploité le fait que le Maroc compte à son actif des expériences dans le cadre de l’organisation de manifestations d’envergure internationale, dont entres autres, la COP22 organisée à Marrakech il y a moins de deux ans.

Par sa candidature, le Maroc veut représenter le continent africain qui a accueilli l’événement il y a des années.

Les assembles générales du FMI et de la BM se tiennent 2 années consécutives à Washington et une fois tous les 3 ans dans un pays tiers.

La rencontre réunit 10.000 à 15.000 personnes répartis entre les gouverneurs de ces institutions de Brettons Woods, les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des pays membres. Le secteur privé, les ONG et les médias y sont également représentés.

Les participants débattent de plusieurs questions dont la lutte contre la pauvreté, le développement et le financement.

Les prochaines assises se tiendront à Bali en Indonésie en 2018. C’est à cette occasion que le pays désigné pour le rendez-vous de 2021 sera officiellement annoncé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.