La BAD investira 12 milliards de dollars dans l’énergie renouvelable en 2016-2020

La Banque africaine de développement (BAD) s’est engagée à affecter la somme de 12 milliards de dollars, aux projets de l’énergie renouvelable en Afrique, sur la période 2016-2020, a annoncé la banque lundi 9 avril à Dakar, à l’ouverture des travaux de la «Mission conjointe d’identification du programme ‘Transformer le désert en énergie’ Dakar 2018».

Le plus grand projet qui sera financé avec cette enveloppe est celui consistant à « Transformer le désert en énergie » (Desert To Power).

L’initiative est présentée comme l’une des phases opérationnelles du Nouveau pacte pour l’énergie en Afrique mis en place par la Banque africaine et dont l’objectif est d’accroître la capacité énergétique du continent de 160 GW d’ici à 2025.

« La Banque, en tant qu’agence d’exécution accréditée du Fonds Vert pour le Climat, s’engage notamment dans le cadre de l’initiative ‘Desert To Power’, à soutenir de façon ambitieuse les programmes intégrés, assortis des projets d’énergies pour diverses utilisations : pompage d’eau, irrigation solaire, kits pour les ménages…», a déclaré Serge Marie N’guessan, responsable de la BAD au Sénégal.

Le projet «Desert to power qui vise à transformer le désert en énergie, vient appuyer toutes les grandes initiatives de la BAD et d’autres partenaires qui sont réalisés dans la zone sahélo-saharienne. Nous voulons transformer tout le potentiel solaire dans cette zone en énergie», a-t-il poursuivi.

N’guessan a aussi expliqué que la Banque entend travailler avec l’ensemble des partenaires techniques et financiers pour la réalisation de ce projet cofinancé par l’Agence française de développement (AFD).

L’Agence Internationale d’Energie Renouvelable (Irena), Solar Plaza, les acteurs du secteur privé et d’autres Partenaires Techniques et Financiers (PTF) participeront à la réalisation du chantier. En plus de son enveloppe, la BAD devrait mobiliser 48 milliards de dollars auprès des autres bailleurs de fonds.

La zone sahélo-saharienneest constituée de 11 pays,comprenant les pays de l’Alliance pour le Sahel et ceux situés le long du tracé de la Grande Muraille Verte.

Il s’agit du Burkina Faso, du Djibouti, de l’Erythrée, de l’Ethiopie, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Nigéria, du Sénégal, du Soudan et du Tchad qui comptent ensemble, une population estimée à 400 millions de personnes dont environ 250 millions n’ont pas accès à l’électricité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.