Le Maroc obtient 80 millions d’euros de la BEI pour renforcer son réseau autoroutier

La Banque européenne d’investissement (BEI) a attribué lundi à la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM), un prêt de 80 millions d’euros destiné au renforcement de l’infrastructure autoroutière du Maroc.

Un accord a été signé hier à Rabat entre les deux parties, en présence du ministre marocain des finances, Mohamed Benchaaboun et de la vice-présidente de la BEI en charge des activités de la Banque au Maghreb, Emma Navarro qui effectue les 11 et 12 mars sa première visite au Maroc.

Il s’agit aux termes de cet accord, d’améliorer la fluidité du trafic et de renforcer la sécurité des usagers, à travers l’élargissement de deux axes autoroutiers sur le segment de l’autoroute Casablanca-Berrechid distant de 25,8 kilomètres et, sur l’autoroute de contournement de Casablanca (31,7 km) qui dessert l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, précise la BEI dans un communiqué.

«La BEI, qui fête cette année ces 40 ans de coopération avec le Maroc, se tient prête à accompagner sur la durée, les plans ambitieux et les investissements stratégiques du Royaume», a déclaré Mme Navarro.
Dans l’agenda d’Emma Navarro, figure également la signature d’un protocole d’entente entre la BEI et la Caisse Centrale de Garantie (CCG) du Maroc.

Considérant le Maroc comme un partenaire clé , l’institution bancaire européenne se dit prête à contribuer à renforcer la croissance durable et la cohésion sociale tout en développant l’emploi dans le Royaume.

De 2007 à fin septembre 2018, le Maroc a déjà reçu de la BEI, 4,3 milliards d’euros de financements qui couvrent différents secteurs d’activités notamment l’eau, l’assainissement, l’industrie, l’infrastructure, le transport et l’énergie.

Ce lundi, premier jour de sa visite, Mme Navarro a eu des entretiens avec des membres du gouvernement ainsi que des représentants des milieux diplomatique et financier basés à Rabat.

Dans un tweet, la vice-présidente de la BEI a qualifié de « très productive » son entrevue avec le ministre de marocain des finances, Mohamed Benchaaboun.

«Nous avons discuté de nouvelle opportunités de collaboration pour soutenir les PME et les infrastructures essentielles pour une croissance durable au Maroc», a-t-elle tweeté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.