Maroc : 9ème festival de la fraise à Sidi Allal Tazi pour la valorisation de la filière

La 9èmeédition du Festival de la fraise s’est tenue du 13 au 16 mars, dans la petite ville de Sidi Allal Tazi située à environ 100 km de Rabat.

Il s’agit d’un événement qui vise à valoriser la production de la fraise dans le cadre d’une politique d’investissement et d’une approche environnementale intégrée et durable.

Organisé par la Fondation Nalsya pour le développement, l’environnement et l’action sociale, ce festival a réuni des professionnels de la filière autour du thème «La recherche scientifique au service du développement agricole et de l’adaptation avec les changements climatiques».

Pendant 4 jours, les participants ont dressé l’état des lieux dans ce secteur à travers des colloques scientifiques, des exposés techniques et des d’ateliers thématiques.

Le cadre a aussi permis de sensibiliser les décideurs à accorder plus d’importance à cette filière pour son développement et sa modernisation, à travers la formation et l’encadrement des fermiers et l’amélioration du niveau de vie des petits et moyens agriculteurs.

Le Festival est également marqué par l’organisation d’une exposition des produits de la région du Gharb, des équipements et des moyens techniques modernes utilisés dans la culture de la fraise.

Les résultats des recherches effectués par les étudiants des grandes écoles marocaines spécialisées, dans les domaines de l’utilisation rationnelle des eaux, de l’amélioration des rendements et de la qualité des sols, et du développement de l’agriculture biologique, ont été présentés à l’assistance.

Un hommage a été rendu aux étudiantes-chercheuses et aux femmes travaillant dans le domaine de la fraise. Il a été aussi procédé à la remise de trophées en faveur des agriculteurs et producteurs de la fraise en reconnaissance aux efforts qu’ils n’ont cessé de déployer pour la promotion de ce fruit et de sa mise en valeur.

Notons que le Festival de la fraise de Sidi Allal Tazi ambitionne de promouvoir la commercialisation de ce fruit sur le marché international, arabe et africain, à travers l’adoption de modes et de techniques respectant les standards environnementaux et atténuant les effets du changement climatique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.