Un bateau humanitaire italien porte secours à 47 migrants en Méditerranée

Le bateau humanitaire italien, le Mare Jonio, a porté secours à 49 migrants ce lundi au large de la Libye, malgré la mise en garde adressée par le gouvernement italien à tous les navires privés qui sauveraient des personnes en détresse au large des côtes maghrébines.

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini a prévenu que les bateaux des ONG sauvant des migrants n’auront pas accès aux eaux maritimes italiennes.

Dans le même ordre d’idées, ce responsable a eu à interdire l’accès de plusieurs navires humanitaires à des ports italiens. Cette fermeté visait à contraindre l’Europe de prendre sa part en matière de demandeurs d’asile.

« Le Mare Jonio vient de porter secours à un pneumatique en détresse qui coulait avec une cinquantaine de personnes à bord», a annoncé dans un communiqué le collectif Mediterranea, constitué de diverses associations d’aide.

Des bénévoles ont secouru 49 migrants, parmi lesquels 12 mineurs, à une quarantaine de milles nautiques au large de la Libye. «Les personnes à bord étaient en mer depuis près de deux jours … Elles sont épuisées et déshydratées», a ajouté Mediterranea.

Pendant cette intervention, un bâtiment des gardes-côtes libyens s’est approché du canot pneumatique. Dans l’immédiat, il n’était pas clair si le navire humanitaire a ignoré les instructions du centre de commandement à Rome lui demandant de laisser les opérations de secours aux services libyens.

Au cas où les autorités italiennes rejettent la demande d’accoster du Mare Jonio, il s’agira du premier litige dans ce domaine entre Rome et un navire battant pavillon italien.

A l’heure actuelle, le Mare Jonio est le seul navire humanitaire privé à croiser en Méditerranée centrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.