La nouvelle Banque de développement des BRICS compte financer 3 projets en Afrique du Sud

La nouvelle Banque de développement (NDB) des BRICS a clôturé ce jeudi, sa quatrième réunion annuelle au Cap, avec cinq nouveaux projets approuvés pour financement par le conseil d’administration de la banque.

Ces projets, dont trois pour l’Afrique du Sud, porteront les fonds du portefeuille de projets de la NDB à plus de 9,2 milliards de dollars américains.

Les trois projets sud-africains sont proposés par la compagnie d’électricité appartenant à l’Etat, Eskom, par la Société de développement industriel de l’Afrique du Sud (IDC) et par la Trans-Caledon Tunnel Authority (TCTA).

La NDB devrait ainsi accorder un prêt de 480 millions de dollars à Eskom pour le projet de protection de l’environnement de sa centrale thermique de Medupi.

La somme de 80 millions de dollars ira à l’IDC pour des sous-projets d’énergie renouvelable devant contribuer à la réduction des émissions de dioxyde de carbone, à l’amélioration de la composition du secteur de l’énergie en Afrique du Sud et à l’amélioration de l’efficacité énergétique de l’économie.

L’Afrique du Sud est le seul pays africain à faire partie de ce bloc restreint de 5 pays, aux côtés du Brésil, de la Russie, de l’Inde de la Chine.

Lors d’une cérémonie officielle ce jeudi à Johannesburg, le pays africain a transmis au Brésil, la direction du Conseil d’affaires des BRICS qu’il occupait, conformément au principe d’une présidence tournante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.