Entre 40 et 60% de Tunisiens en situation d’handicap sont au chômage

Le taux de chômage au sein de la communauté des personnes en situation d’handicap en Tunisie, est très élevé et vacille entre 40%, selon les sources officielles et 60%, selon les organisations qui représentent cette catégorie.

Les personnes handicapées sont toujours privées de leur droit au travail,  a dénoncé, ce samedi à Sousse, le Secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Nourredine Tabboubi, lors du premier Colloque National sur les droits civiques des personnes handicapées.

Pour étayer ses propos, Tabboubi a relevé que le taux de chômage au sein de cette couche vulnérable est particulièrement élevé et il est 3 à 4 fois supérieur au taux enregistré dans le reste de la population active.

Tenu sous le thème “la sensibilisation à l’importance de la consécration effective du droit des personnes handicapées à la vie publique”, ce colloque a débattu des conditions d’employabilité de cette catégorie de personnes.

«La réalité reste à la traîne des textes juridiques en terme de préservation des droits civiques, politiques, économiques et sociales de l’ensemble des individus, incluant les personnes porteuses d’handicap”, a déploré le patron de l’UGTT, principale centrale syndicale dans le pays.

Pour lui, la mesure relative à l’attribution de 2% des emplois du secteur public aux personnes handicapées, demeure en deçà des attentes des personnes concernées, suggérant que les administrations et les institutions publiques ne tiennent pas compte de cette mesure lors des recrutements.

Après avoir relevé ces failles, le SG de l’UGTT a appelé à l’application effective des dispositions de la loi d’orientation de l’année 2005, révisée en 2016, portant sur la consécration de 2% des recrutements dans le secteur public, aux personnes en situation d’handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.