Nouvelle cure d’austérité à la Société générale

La banque française Société Générale s’apprête à supprimer quelque 1.600 postes dans le monde, dont environ 700 en France, essentiellement dans sa banque de financement et d’investissement (BFI), ont révélé lundi des sources syndicales.

Selon un délégué de la CFDT Société générale, la direction a présenté aux organisations syndicales un plan d’économie lors d’une réunion à, son siège, à la Place de la Défense. Aucun détail n’a été précisé pour le reste du monde mais la CGT a précisé que 1.200 postes seront supprimés pour la seule BFI de la banque.

En France, environ 500 postes seront supprimés dans la BFI et 171 dans son activité banque de détail et de services financiers internationaux. Les suppressions de postes en France doivent se faire dans le cadre d’une rupture conventionnelle collective (RCC), c’est-à-dire via des départs volontaires.

Ces suppressions de poste, notamment dans la BFI, étaient attendues, puisque a Société générale, qui emploie 148.000 personnes dans le monde, dont 20.000 dans la banque de financement et d’investissement, est engagée depuis 2015, dans un vaste plan de transformation de sa banque en détail en France dans le but de préserver sa rentabilité tout en répondant à l’évolution numérique du secteur et des usages de sa clientèle.

Société Générale avait déjà annoncé un plan supplémentaire de réduction des coûts d’environ 500 millions d’euros d’ici 2020 dans cette branche au niveau mondial pour pouvoir gagner en rentabilité sur les activités de marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.