Libye : Al-Sarraj propose une initiative politique de sortie de crise

Le Premier ministre libyen, Fayez al-Sarraj, a annoncé dimanche une initiative politique prévoyant, entre autres, des élections avant fin 2019, dans le but de sortir ce pays maghrébin de la grave crise politique et sécuritaire qu’il traverse depuis 2011.

Le chef du gouvernement libyen d’union nationale (GNA), qui est reconnu par la communauté internationale et basé à Tripoli, a également prédit que l’offensive initiée il y a plus de deux mois, par les troupes du maréchal Khalifa Haftar pour s’emparer de la capitale libyenne se solderait par un échec.

«Partant de ma responsabilité nationale et malgré l’offensive brutale que nous continuerons à repousser … et à vaincre, je présente aujourd’hui une initiative politique pour une sortie de crise», a déclaré M. Sarraj lors d’un discours diffusé par la chaîne «Libya al-Wataniya» basée à Tripoli.

Le Premier ministre libyen a proposé d’organiser, «en coordination avec la Mission d’appui de l’ONU en Libye» (MANUL), un «forum libyen afin de réunir les forces nationales influentes sur les plans politique et social, et partisanes d’une solution pacifique et démocratique».

Cette initiative prévoit par ailleurs la tenue combinée «d’élections présidentielle et législatives avant fin 2019», a-t-il indiqué, sans préciser de planning.

L’Armée Nationale Libyenne (ANL) autoproclamée par l’homme fort de l’est libyen, Khalifa Haftar, demeure toujours bloquée aux portes de Tripoli après plus de deux mois d’offensive pour conquérir cette ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.