Saisie en Espagne de 39 kilos de cocaïne à bord d’un avion militaire brésilien

La Garde civile espagnole a révélé mercredi, la saisie à l’aéroport de Séville, dans le sud de l’Espagne, de 39 kg de cocaïne contenue dans la valise d’un membre de l’équipage d’un avion militaire brésilien devançant l’appareil officiel du président Jair Bolsonaro qui se rendait à Osaka, au Japon, pour prendre part à la réunion du G20.

C’est mardi dernier en mi-journée qu’un «militaire s’est vu saisir, lors d’un contrôle, 39 kilogrammes de cocaïne» dans sa valise, lors d’une escale d’un appareil de la force aérienne brésilienne à l’aéroport de Séville, a indiqué une porte-parole du corps de la garde civile, précisant que «dans la valise, il n’y avait que de la drogue».

Selon un porte-parole de la justice d’Andalousie, le militaire en question a été immédiatement traduit en justice et placé en détention provisoire, accusé de délit contre la santé publique, catégorie qui, suivant la législation espagnole, comporte le narcotrafic.

Le chef d’Etat brésilien a lui-même annoncé mardi dans la soirée sur les réseaux sociaux «l’arrestation, à Séville, d’un militaire de l’armée de l’air en possession de stupéfiants».

«Dans le cas où l’implication de ce militaire dans ce délit serait prouvée, celui-ci sera jugé et condamné en vertu de la loi», a-t-il promis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.