Le bilan de l’accident d’avion en RDC s’alourdit à près de 30 morts

Un avion de la compagnie privée Busy Bee, en République démocratique du Congo (RDC), s’est écrasé dimanche matin au décollage, à l’est du pays, faisant au moins 29 personnes, selon un bilan provisoire qui a été revu à la hausse.

L’appareil, un Dornier-228, qui transportait 17 passagers et deux membres d’équipage, se dirigeait vers la ville de Beni, à 350 km au nord de Goma.

Il s’était ecrasé sur une maison du quartier de Mapendo de Goma après avoir «raté» son décollage, selon le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Nzanzu Kasivita, qui a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Il y aurait un seul survivant parmi les passagers. Au nombre des victimes, on compte ainsi des citoyens du quartier, dont sept personnes d’une même famille, qui résidaient dans l’habitation sur laquelle l’avion s’est écrasé.

La Mission de l’organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) a dépêché sur place une équipe de secours d’urgence et deux camions d’incendie pour soutenir les autorités du pays.

La cause du crash n’est pas encore connue, mais certaines sources évoquent un problème technique. Busy Bee est une compagnie privée congolaise qui dispose de trois appareils du même type pour desservir les zones enclavées de la province du Nord-Kivu de Beni et Butembo.

Cet accident intervient moins de deux mois après le crash d’un avion-cargo de type Antonov 72 qui assurait « la logistique présidentielle » et qui avait à son bord 4 membres d’équipage et 4 passagers civils et militaires. L’appareil avait perdu contact avec le centre de contrôle 59 minutes après son décollage de Goma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.