Afrique du Sud : affaiblissement des institutions de l’Etat après plusieurs années de corruption et de mauvaise gestion

Le président Cyril Ramaphosa a assuré aux Sud-Africains que le gouvernement prenait des mesures pour ressusciter des institutions clés comme le ministère publique (NPA) et le service de collecte des impôts (SARS).

Le processus d’assainissement de ces institutions en cours ne se fera pas dans une journée, car il a fallu des années pour les affaiblir et les mettre sous une forte pression négative, a indiqué Ramaphosa dans une réunion avec les médias sud-africains, notant qu’il faut de la persévérance et de la vigilance pour mener à bien cette mission.

La performance du secteur manufacturier sud-africain a atteint en février son niveau le plus bas depuis 2009, les entreprises ayant souffert des effets des délestages électriques, d’une demande faible et d’une économie mondiale aux prises avec l’impact du coronavirus.

Citant les chiffres publiés par la Banque Absa dans son Indice des directeurs d’achat (PMI), la forte baisse a touché quatre des cinq sous-composantes du PMI, à savoir l’activité commerciale, les nouvelles commandes, l’emploi et les livraisons des fournisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.